SOLUTIONS POUR LA SIGNALISATION FERROVIAIRE

La division interne de SITE élabore et brevette des systèmes pour le contrôle ferroviaire, en structurant des solutions pour la mise en sécurité et la manœuvre d’engins au moyen de systèmes intégrés.
 

BLOC AUTOMATIQUE

Le B.A.c.c. est un système pour l'espacement des trains en sécurité sur les lignes à voie double permettant au conducteur de locomotive la visibilité anticipée continue de l’aspect du signal en aval et le freinage automatique de la locomotive en cas de dépassement du signal d’accès interdit.
caractéristiques techniques
Dimensions d'encombrement externe de la vigie:
  • Largeur: mm 1900
  • Hauteur: mm 2430
  • Profondeur: mm 1900
  • Poids de la vigie: 340 kg
  • Matériel: vitrorésine
Dimensions opérationnelles externes
  • Largeur: mm 1635
  • Hauteur: mm 2200
description fonctionelle
Le système se compose de circuits de rail parcourus par des courants codés (sections de blocage), équipés en connexions inductives de longueur le plus proche à 1350 m ou plus jusqu’à un maximum de 2000 m. Le système utilise des vigies en vitrorésine placées près des signaux de ligne, contenant les appareillages nécessaires pour recevoir et générer des codes, permettant de modifier les aspects des signaux selon les codes mêmes.
  • En ce qui concerne les vitesses de la ligne ne dépassant pas les 200 km/h les codes sont quatre: 75-120-180-270 sur une fréquence porteuse de 50 Hz
  • En ce qui concerne les vitesse dépassant les 200 km/h il y a cinq autres codes générés par la composition des 4 codes sur la 50 Hz, avec les 4 mêmes codes sur la 178 Hz
  Les autres fréquences porteuses utilisables en alternative à la 50 Hz sont 75 Hz et 83,3 Hz.
Le système de B.A.c.c. permet également de vérifier l’intégrité des joints sur le rail; en cas de rupture du joint, le système dispose l’accès interdit du signal concernant la section de blocage concernée.

CONTRÔ LOCAL DES AIGUILLAGES

Le CLD (Contrôle local des Aiguillages) est un dispositif qui permet, localement, la manœuvre électrique de I'aiguillage, indépendamment de la présence du relatif appareil de commande et contrôle.
De plus, il fournit toujours le contrôle de l'aiguillage normal ou revers.
L'emploi prééminent et plus utile du CLD est pendant la phase de montage et d'étalonnage des aiguillages, soit d'avance par rapport au montage de la cabine destinée aux Relais d'enclenchement.
avantages
Il est un dispositif facile à utiliser, mais de grands utilité et de fiabilité certaine grâce à l'absence, à l'intérieur, d'éléments fragiles comme les relais. Un des avantages qu'on obtient en utilisant le CLD est I'ajustement et le développement des mécanismes pour la manœuvre des aiguillages. De cette façon, le CL4 permet de ne pas reporter cet ajustement à la phase délicate de la mise en service du système des Relais d' Enclenchement. Normalement, le CLD vient utilisé aussi pendant la phase de maintenance des appareils IS.
description fonctionelle
Le CLD est doté d'un levier avec électro-aimant pour la manœuvre; de deux clés dont une clé normal et l'autre reverse; de quatre voyants lumineux. Le levier et les clés sont connectés mécaniquement par des mesures appropriées. Le fonctionnement est très simple:
  • en plus de la présence des tensions nécessaires pour l'alimentation de l' électro-aimant et da I'aiguillage même, pour la manœuvre il est nécessaire que les deux clés soient insérées dans les serrures respectives
  • on tourne le levier dans la première position intermédiaire, de sorte que l' électro-aimant s'excite, permettant ainsi de poursuivre jusqu'à la deuxième position intermédiaire
  • pendant cette manœuvre, il intervienne I'inverseur à ressort qui donne lieu à la manœuvre de I'aiguillage
  • maintenant, l'électro-aimant s'alimente de nouveau et le levier est à mesure d'atteindre la nouvelle position
  • une fois que les contrôle relatifs à cette nouvelle position sont parvenus, on peut extraire la clé correspondante, pour obtenir la garantie de concordance entre la position de I'aiguillage, celle du levier et celle de la clé même

CONNEXIONS INDUCTIVES

L'équipement utilisé dans le système des Chemins de fer Italiennes est utilisé pour assurer la continuité du circuit de retour du courant continu des locomotives. Les connexions inductives offrent une faible résistance au passage du courant continu pour la traction et, en meme temps, une haute impédance aux courants alternatifs codes qui sont nécessaires pour détecter la présence du train sur la voie.
Les connexions se composent de deux enroulements inductifs qui se composent de bobines de cuivre de grosse calibre, à l’interieur d’un conteneur étanche. Ce conteneur est apte à être placé près du joint de voie et enfermé dans une résine spéciale à mesure de garantir son intégrité au fil du temps.
caractéristiques techniques
Dimensions
  • Une connexion inductive 500 A
  • Largeur: 648 mm
  • Hauteur: 373 mm
  • Profondeur: 387 mm
  •  
Dimensioni utili interne
  • Larghezza: 1635 mm
  • Altezza: 2200 mm

TABLEAU AGILE

Commande et annulation des itinéraires et des acheminements sur des installations ferroviaires et des lignes de métro. Libération des points d’origine des parcours bloqués par des commandes d’itinéraire.
avantages
  • Simplification de la disposition du banc de manœuvre, en réduisant les espaces par rapport à la solution traditionnelle avec commandes mécaniques
  • Flexibilité d’usage typique des équipements digitales programmés et configurables, que au-delà des fonctions de base (commande, annuellement, libération de acheminement) peuvent effectuer fonctions additionnelles (commandes globales, inhibitions à la commande de mouvements à choix du client)
  • Ergonomique et simplicité prouvées par une long période d’utilisation des activités du Dirigeant Mouvement
  • Simplification de l’installation et de la manutention qui, grâce à l’utilisation des connexions serials, réduit notamment le nombre des conducteurs de connexion entre plusieurs sub-systèmes et entre eux et les équipements des locaux technologiques
  • Simplicité de la technologie adoptée (micro relais, PLC, Console) que facilite la recherche des pannes grâce à la simplicité de substitution des sub-systèmes
ARCHITECTURE
Le tableau agile a été projeté avec une architecture distribuée et il est constitué par deux sub-systèmes:   INTERFACE POUR OPERATEUR MOUVEMENT (CONSOLE)
Conçu pour être positionné sur le banc de commande et contrôle, fourni à l’opérateur mouvement. La modularité du système permet de connecter entre eux (pour installations de grands dimensions) jusqu’à 15 consoles en parallèle, pour la gestion de la circulation par plus opérateurs que sont dans le même local ou dans locaux différentes. Le commandes sont donnés avec des modalités déjà utilisées par les installations à microprocesseur ; le contrôle des actionnements est visible sur un display de contrôle alors que l’envoie des activations du commande par une réseau serial RS485, active le commande relatif dans le local technologique intéressé.   INTERFACE D’ACTIVATION DE LA COMMANDE (INTERFACE DE CABINE)
Utilise des modalités de pose commerciales (barre DIN) qui peuvent se placer soit sur des armoires ouverts du type ferroviaire, soit sur des armoires contentifs des équipements électroniques, qui rendent extrêmement flexible le choix de la modalité de pose. Les choix de pose adoptées davantage sont:
  • distribuée (en plusieurs points qui privilège le voisinage aux équipements à commander, en diminuant, par conséquence, les connexions relatives)
  • concentrée (en un point unique, en permettant une économie d’espace)
Les modulés bidirectionnels I/O digitales, qui échangent des informations avec la console, permettent une interface des sorties de type analogique (en ce cas, micro relais) qui rendent opératifs les commandes dans les circuits logiques intéressés.
Les micro relais utilisés pour le commande peuvent être positionnés sur des plaques de relais FS58 (si on utilise la pose distribuée) ou sur des cartes (si on utilise la pose concentrée).

DÉTÉCTEUR DE DÉSÉQUILIBRE

Le RdS vérifie que les composants à 50 Hz (ou 83,3 Hz) des courants dans les demi enroulements des bacs inductifs de réception n’affichent jamais une différence (déséquilibre) supérieure à une limite donnée; au cas contraire, il s'occupe de désexciter le relais du cdb disposant le signal pertinent à accès interdit. La lecture des deux courants de rails est effectuée par deux transformateurs ampérométriques (TA) les transformant en tensions proportionnelles aux courants mêmes. Il faut considérer également le fait que, en cas de répartition parfaite en équilibre sur les deux rails du courant de traction, dans un rail le courant associé au cdb doit être ajouté et dans l’autre il doit être soustrait, aboutissant à une situation de déséquilibre non souhaitée. Ce problème est résolu introduisant l’inverseur de phase dans le système de transmission. À chaque période de code, l’inverseur déphase le courant de code de 180 degrés, rendant en moyenne nulle la valeur du courant même lu par le RdS (ayant des constantes de temps plus longues).
caractéristiques techniques
Tensions d’alimentation de l’extérieur:
  • 24 Vcc - 0,25 A
  • 48 Vcc - 1 A
Diagnostic:
  • 1 led répétant le code d’entrée
  • 1 led répétant le code de sortie
  • 1 led d’alimentation 24 volts
  • 1 led d’alimentation 4 volts
  • Barrette de calibrage permettant l’insertion du système sans modifier la régulation du cdb
descrizione architetturale
Il Rivelatore di Squilibrio è funzionalmente composto dai seguenti blocchi:
  • filtro passabanda di ingresso che lascia passare solamente la componente a 50 Hz (oppure 83,3 Hz) della tensione ai capi della cassa induttiva di ricezione
  • confronto tra le tensioni di uscita dei TA (opportunamente amplificate) e verifica che non sia superiore ad un limite prefissato, attenuando in tal caso il segnale in uscita che tiene eccitato il relè del cdb